Votre voyance gratuite par chat ou voyance par téléphone avec Voyancelle

* Voyancelle votre site de voyance en ligne

Voyancelle est la plateforme de voyance qui permet d’avoir des réponses claires sur votre futur. Notre équipe de voyant sont disponible et a votre écoutes: mediums, astrologues, voyants, numérologues, et tarologues. Ils mettront leurs dons a votre disposition pour votre voyance. Ils sont disponibles pour votre voyance téléphonique en audiotel, en privé, et sur notre chat voyance gratuit. Vous pourrez les joindres tous les jours de 8 H a 00 H Voyancelle vous offre vos horoscopes gratuits, des tirages de cartes (comme le tarot de marseille) divinatoires directs et en ligne

* Votre voyance gratuite par chat ou par email

Votre site de voyance est disponible gratuitement, afin de vous faire bénéficier de prédiction en direct et sérieuse. Ainsi bénéficier de votre voyance gratuite à travers nos différentes rubriques telle que ; l’horoscopes, nos tirages divinatoires gratuit ou par email ou chat de voyance gratuit. Cette voyance en ligne est totalement gratuit il vous reste plus qu’a vous inscrire pour recevoir votre voyance gratuite.

* Votre voyance par téléphone audiotel ou privée

Pour abordé les problèmes les plus compliqué, qui est préférable d’effectuer une voyance par téléphone. Pour une bonne consultaion il est preferable que le voyant puisse entendre le son et vibration de votre voix (clairaudience). Entrer en contact direct avec un voyant sur notre plateforme de voyance afin d’apporter des réponses a vos doutes et de vous garantir une consultation par optimum

information voyancelle : voyance en ligne
Rejoignez le chat de voyance gratuit

voyance privée voyance gratuite

Les origines de la voyance

Rituels de la voyance

Les origines de la voyance

Voyance... un mot qui fait rêver ou qui fait très peur... L'évocation de ce mot « voyance », nous fait sortir de notre monde habituel, de nos limites et éveille la peur de l'Inconnu.
Pour remonter à l'origine de la voyance, il nous faut nous projeter très loin dans le temps, dans les premiers âges de l'homme. Car de plus la voyance et ce qui si rattache est l'un des plus vieux métiers au monde.
Alors que nos ancêtres vivaient en petits groupes, s'abritant parfois dans des grottes qui servaient d'ailleurs principalement aux cérémonies religieuses (appelé désormais : des rituels de voyance), alors que le vaste monde leur était hostile et qu'il leur fallait survivre, ils ont commencé à développer leurs dons... Plus précisément leurs ressenties qui a donné naissance à la voyance.

À l'origine de l'homme et de la voyance, pour vivre et même simplement survivre, l'homme a dû chercher à utiliser tous les moyens possibles. Ses connaissances techniques étant inexistantes, ses moyens de défense limités à quelques armes primaires, force lui fut de chercher au fond de lui-même des moyens qui étaient à sa portée et faire ainsi naître les dons de voyance qui ont été si utiles à la communauté. Replaçons-nous dans le contexte de l'époque. L'homme vivait au sein de la nature, entouré de plantes et d'animaux, et il était simple. Au fond de son être il ressentait l'harmonie profonde qui lie l'individu à son milieu, ce milieu qui procurait la vie, mais aussi la mort. Alors, pour protéger son existence, il a dû faire appel à son instinct, comme le font si souvent les animaux. Mais ce n'était pas un animal, c'était un homme ; alors, il a dû chercher à aller plus loin, à se rendre maître de la nature et de son environnement ce qu' il lui a permis d'apprendre l'existence de la voyance.

Au-delà des signes visibles, il a étendu son champ de perceptions à l'invisible. Les plus doués de ces hommes, ceux en qui s'éveillait le concept du sacré et de l'univers, ont élaboré des moyens, des méthodes pour assurer leur survie et celle de leur communauté. Ils sont devenus les prêtres, sorciers, chamans, médecins de leur groupe tout simplement des voyants ou voyantes avec des dons particuliers, c'était des précurseurs de la voyance.
Ce concept du monde invisible et de l'action de l'homme sur ce monde nous est parvenu à travers les peintures rupestres des grottes.

C'est à cette époque qu'est né l'arbre dont les branches ont donné la voyance, la magie et la médecine, trois concepts bien différenciés de nos jours, mais intimement liés à l'origine.

Car l'homme primitif a cherché à affiner ses perceptions pour connaître son avenir, essayer de prévoir où passeraient les troupeaux d'animaux qu'il pourrait chasser. Il a cherché à lire les signes de la nature qui annonçaient la pluie, la tourmente ou la tempête, devant lesquelles il était si démuni. Il a cherché les plantes qui pourraient le nourrir ou le soigner. Bien sûr, il a dû observer les animaux dans leur quête, mais il a dû aussi laisser libre cours à son inspiration pour essayer de trouver des remèdes à ses maux, à travers l'utilisation des plantes, et pour ce faire, il est plus que probable qu'il ait appris à écouter la petite voix chantante de l'intuition et de l'inspiration afin d'effectuer le bon choix. D'où les prémices de la voyance.

Il a recherché les moyens à sa disposition pour faciliter ce genre de perceptions. Il y en avait principalement trois à sa portée, propices à induire les états de conscience modifiée liés aux perceptions extra-sensorielles, à savoir le souffle, utilisé afin d'obtenir le vide en soi, l'usage de certaines plantes, et la contemplation des éléments, particulièrement le feu et l'eau, propices à l'autohypnose et qui, en tant que forme de divination, s'appellent aujourd'hui pyromancie et hydromancie.
Le plus simple était bien entendu la maîtrise du corps par le vide en soi, technique qui a engendré au cours des siècles le yoga, la méditation, portés à un si haut niveau en Orient.

II y a une chose primordiale, déjà bien en évidence à cette époque-là, c'est que les pouvoirs de l'homme médecine, du « parapsychologue de l'époque » étaient au service de la communauté. De même, le rôle du voyant, de nos jours, est d'aider.
Le chemin du voyant, voyante, du médium, du magicien dans sa plus haute expression, est l'aide aux autres. Vous qui pratiquez ou cherchez à étendre vos connaissances sur la voyance, n'oubliez jamais ce devoir, le service de la communauté.
Si Dieu, dans sa grâce infinie, a bien voulu pourvoir l'homme de facultés « perception comme la voyance », si l'homme travaille à développer son potentiel et y parvient, il ne doit pas oublier qu'il ne fait que réaliser le dessein de son créateur.

Sur le chemin de la voyance, il existe un obstacle de taille, et cet obstacle, c'est l'ego. À vous tous qui développerez vos dons de voyance, je voudrais signifier qu'avec la découverte de vos « pouvoirs » ou plutôt possibilités, tôt ou tard, vous serez confrontés à cet ego. Le voyant n'est pas un surhomme, et il ne lui faut point l'oublier. Il n'est ni meilleur, ni plus formidable que ses frères et il ne lui faudra point négliger l'humilité et le service. Et s'il peut à juste titre être fier et heureux du développement de ses dons de voyance, à travers un travail et un effort suivis, il ne doit ni s'en glorifier, ni jamais au grand jamais en abuser.

Le monde du voyant et son expression.
Un voyant est quelqu'un comme vous et moi, occupant une place dans la société, avec des idées, des sentiments, des forces et des faiblesses. C'est avant tout un humain, comme tout un chacun, et il appréhende le monde, dans son quotidien, exactement comme tout le monde.

Mais lorsqu'il se livre à son art, sa conception du monde devient très différente de celle de ses contemporains, et ce sur deux points de base :
La conception de l'espace.
la conception du temps.